Les Ficelles de la télé-réalité : Avancement (Consciences Sociales #2)

« Tu peux ne pas aimer complètement ce que tu fais, mais dans ce cas là tu ne feras jamais bien ton métier. Si t’as pas spécialement envie de faire de la télé ou pas plus que ça ben tu seras jamais un bon candidat c’est la même chose ».

La production

« Les participants ne s’attendent jamais à l’intensité du tournage, on doit tourner en une journée ce qui devrait prendre deux ou trois jours si on respectait des conditions de travail normales. »

Les technicien·nes sur le terrain

« Dans d’autres productions j’ai rencontré des moments intenses où les journées passent trop vite, où il faut venir plus tôt/rester plus tard et où on n’a jamais le temps de faire aussi bien qu’on voudrait… Mais franchement c’est loin d’être une généralité. Les productions s’organisent assez bien pour qu’on bosse des journées normales de 8 heures. Pour l’instant. »

La post-production

Y en a une [caméra] qui filme non-stop les interviews. Elle est fixe […] en fait tu dois répéter la fin de la phrase. Par exemple ils te disent « alors qu’est-ce que tu penses du temps aujourd’hui », tu dois dire « le temps aujourd’hui a été… ». Fin tu dois recommencer, c’est un peu chiant ça. Et en fait à ce truc là si tu dis « untel a pas ramassé tel objet par terre » et ben ils vont dire à la personne que tu as nommée, « alors machin a dit que… » et « que penses-tu de ça ». Là ça commence à créer des merdes en fait… C’est là des fois qu’il y a des trucs qui explosent, que tu vois à la télé. Pour rien ! Parce que les journalistes ils vont vers ça en fait. »

Les candidat·es

J’ai eu la chance d’avoir en entretien une gamme de personnes très variées qui participent toutes et tous à la production de la téléréalité en France. Après plus de 60pages de script écrit, le tournage finalisé, et près de 2h de vidéo entièrement montées la date de publication se rapproche. (Il doit me rester 1h de montage environ, sachant que je monte 2-3 minutes par jours, 2 jours par semaine à cause de mes autres obligations professionnelles.)

Ce format très long me semblait nécessaire vu la densité du sujet, j’espère que vous le comprendrez, et promis : la prochaine fois, je travaille avec une équipe ce qui m’évitera 1. de toute faire toute seule en m’auto-formant, 2. de publier l’enquête plus rapidement.

Merci pour votre patience et votre soutien indéfectible.

Je vous laisse ici avec le plan de l’épisode (qui sera en plus rechapitré sur YouTube pour que vous puissiez regarder la vidéo de 3heures à votre rythme) :

Accroche : Du Scandale au Banal
Retour sur l’arrivée de Loft Story en France (2001)

Introduction : Enquêter sur la téléréalité : les clés de compréhension 
Explications : comment j’ai décidé de mener l’enquête et de discuter avec des travailleuses et travailleurs du milieu. 
Bref retour sur l’histoire de la téléréalité en France.


Partie 1 :  Pas truquée mais narrée
Envisager la notion de continuité narrative pour comprendre le réel façonné par la téléréalité.

Partie 2 : Entrer dans un rôle
Qu’est ce qu’un·e bon·ne candidat·e de téléréalité.

Conclusion : Mise en scène (de soi et des autres)
Retour sur le travail de l’image.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.